erin_mobley_innovator

Mieux comprendre la notion de milieu « sûr » pour les jeunes transgenres

Selon un récent sondage mené auprès de jeunes se considérant comme transgenre ou non binaire, 78 % des participants ont dit ne pas se sentir en sécurité à l’école et 44 % avoir manqué des cours pour cette raison. Par ses travaux, Erin Mobley veut élargir notre conception de ce qu’est un milieu sûr et examiner comment les écoles peuvent s’y prendre pour créer des endroits accueillants où les jeunes transgenres peuvent s’affirmer. Elle s’intéresse également au développement communautaire, au logement abordable et à la sécurité alimentaire.

Mme Mobley était l’une des 25 finalistes du concours J’ai une histoire à raconter, commandité par le Conseil de recherches en sciences humaines. Elle étudie à la Memorial University en vue d’obtenir une maîtrise en études de genre.

* Erin Mobley faisait partie des jeunes innovateurs qui étaient à Ottawa le 25 octobre pour rencontrer des étudiants, des décideurs et des parlementaires lors de la réception Retrouvailles 2016, organisée par Universités Canada.

Universités Canada