Sophie D’Amours – Notice biographique

Sophie D'Amours, rectrice, Université Laval.

Présidente sortante du conseil d’administration d’Universités Canada

Sophie D’Amours est la rectrice de l’Université Laval depuis le 1er juin 2017 et la présidente sortante du conseil d’administration d’Universités Canada.

Mme D’Amours est professeure de génie mécanique à l’Université Laval depuis 1995 et possède une vaste expérience en enseignement supérieur, en recherche et en gestion universitaire, tant au Québec qu’à l’étranger. Elle est titulaire d’un baccalauréat en génie mécanique, d’une maîtrise en administration des affaires et d’un doctorat en mathématiques de l’ingénieur. Depuis 2009, elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la planification de réseaux de création de valeur durable dans l’industrie forestière.

De 2012 à 2015, Mme D’Amours a agi à titre de vice-rectrice à la recherche et à la création de l’Université Laval. Depuis 2010, elle préside le conseil d’administration du Centre de recherche industrielle du Québec, en plus de siéger à d’autres conseils, y compris celui de la Société québécoise des infrastructures, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et du Centre de recherches pour le développement international. Elle est membre du comité d’orientation stratégique de l’Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France depuis 2016, et a coprésidé le comité-conseil du gouvernement du Québec pour aider au développement de la nouvelle stratégie québécoise sur la recherche et l’innovation.

Mme D’Amours a été professeure invitée dans de nombreux pays, y compris en Norvège, en Suède, en France, au Chili, en Argentine et aux États-Unis. Avec plus de 130 publications scientifiques à son actif, et grâce à sa contribution à de nombreuses activités au Canada et à l’étranger ainsi qu’à ses travaux de recherche qui ont marqué l’évolution des modèles de planification du secteur forestier au Canada et ailleurs, Mme D’Amours est reconnue comme une chercheuse accomplie.

Elle est membre de l’Académie canadienne du génie et de l’Académie royale suédoise de l’agriculture et de la foresterie. Elle a reçu, avec ses collègues, le prestigieux Prix Brockhouse du Canada pour la recherche interdisciplinaire en sciences et en génie et le Prix Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec pour sa contribution au secteur forestier du Québec.

Universities Canada