Dániel Péter Biró

Étudier l’histoire en passant par la composition musicale

Dániel Péter Biró, boursier Guggenheim en composition musicale, compare la création musicale au saut à l’élastique, à se jeter dans le vide.

Il arrive souvent que les fils conducteurs des travaux de M. Biró, qui est à la fois chercheur et compositeur, s’entremêlent. La thèse de doctorat qu’il a rédigée en 2004 à l’Université Princeton portait sur les rapports historiques entre l’oralité, la mémoire et le développement symbolique dans les lamentations hongroises, la lecture de la Torah et les premiers chants chrétiens, et l’étude de ces traditions anciennes se reflète, directement ou indirectement, dans ses compositions musicales.

Les premiers travaux de M. Biró l’ont mené en Hongrie, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et en Israël. En 2011, il a été professeur invité à l’Université d’Utrecht où il a étudié les chants juifs et islamiques tels qu’interprétés aux Pays-Bas. Plus récemment, il a été chercheur à l’Institut Radcliffe des études supérieures de l’Université Harvard où il a composé Mishpatim (Laws), un cycle pour ensemble vocal, musical et électronique.

Les compositions de M. Biró ont été jouées par des ensembles de partout dans le monde, dont l’Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, l’Ensemble SurPlus, le JACK String Quartet, le Kai Wessel et le Schola Heidelberg. En 2013, son œuvre Kivrot Hata’avah (Graves of Craving) a représenté le Canada aux Journées mondiales de la musique contemporaine à Vienne, en Autriche. Il a en outre remporté le prix Gigahertz et le concours de musique vocale de l’International Society for Contemporary Music-Austria. En 2014, les presses de l’Université d’Oxford ont publié une étude sur les quatuors à cordes de Belá Bartók qu’il a corédigé avec Harald Krebs, un collègue de la University of Victoria.

Biró a reçu de nombreuses subventions du Conseil des arts du Canada pour effectuer ses travaux. En 2012, le Conseil a appuyé la commission d’une œuvre qui a été interprétée pour la première fois par le violiste Ralf Ehlers (Arditti Quartet) lors du Symposium international de nouvelle musique et d’informatique musicale à Curitiba au Brésil. En 2009, il a reçu du financement du Conseil des arts pour composer Udvarim Achadim (And the Same Words) qui a été présentée lors de la tournée canadienne du quatuor de saxophones Quasar.

En savoir plus sur les bourses de recherche Guggenheim (en anglais)

*Dániel Péter Biró est l’un des 12 lauréats d’importants prix internationaux en recherche en 2017 figurant dans la brochure Reconnaissance internationale de l’excellence canadienne : Lauréats canadiens de 2017 de prestigieux prix internationaux en recherche.

Universités Canada