J. Richard Bond

Photo : Liam Sharp, University of Toronto

Analyser la composition de l’univers

Dix ans après avoir remporté le prix Peter-Gruber de cosmologie pour ses travaux de recherche individuels, J. Richard Bond, de la University of Toronto, figurait parmi les trois membres canadiens de la collaboration Planck – un groupe international de chercheurs qui étudie la composition et l’évolution de l’univers – à qui le prix a été décerné en 2018.

De 2009 à 2013, cette équipe a généré une abondance de données grâce à l’observatoire spatial Planck de l’Agence spatiale européenne. Ce faisant, elle a reconstitué une carte permettant d’analyser le contenu et la composition de l’univers primitif avec une précision et un souci inédits. Leurs données ont transformé les travaux de recherche théoriques en cosmologie, ouvrant la porte à de nouvelles explorations du contenu et de l’évolution de l’univers pour des décennies à venir.

M. Bond a obtenu en 1973 un diplôme de premier cycle en mathématiques et en physique à la University of Toronto, puis des diplômes de deuxième et troisième cycles en physique théorique au California Institute of Technology. De retour à la University of Toronto en 1985, il a fondé, avec des collègues, l’Institut canadien d’astrophysique théorique et est devenu boursier principal du programme Extrême univers et gravité de l’Institut canadien de recherches avancées.

M. Bond a reçu en 2000 le titre de « professeur » de la University of Toronto, l’honneur le plus prestigieux décerné par l’établissement. Il a également été fait Officier de l’Ordre du Canada en 2005 et membre de l’Ordre de l’Ontario en 2008.

En savoir plus sur le prix Peter-Gruber de cosmologie (en anglais)

*J. Richard Bond est l’un des 17 lauréats d’importants prix internationaux en recherche en 2018 figurant dans la brochure Reconnaissance internationale de l’excellence canadienne : Lauréats canadiens de 2018 de prestigieux prix internationaux en recherche.

Universities Canada