Leonid Chindelevitch

Prédire la dynamique des maladies infectieuses

Leonid Chindelevitch, professeur adjoint en sciences informatiques à la Simon Fraser University, a reçu une bourse de recherche Sloan en bio-informatique et en biologie moléculaire évolutionniste pour ses modèles prédictifs sur l’évolution de maladies infectieuses comme l’infection au VIH, la tuberculose et la maladie de Lyme.

Après avoir obtenu son doctorat, M. Chindelevitch a travaillé à l’Hôpital général du Massachusetts et participé à la Clinton Health Access Initiative avant d’entreprendre ses travaux de recherche postdoctorale. Il s’intéresse aux éventuelles façons d’améliorer les résultats pour les patients, au carrefour des sciences, de la médecine et des politiques publiques. À l’aide de métadonnées principalement issues du génome d’agents infectieux, il élabore des modèles mathématiques pour prédire la propagation et l’évolution des épidémies. Il souhaite ainsi aider les organismes de santé publique à prévoir les grandes éclosions de maladies et à coordonner leurs mesures d’intervention.

Après un baccalauréat ès sciences en mathématiques et en sciences informatiques à l’Université McGill, M. Chindelevitch a obtenu un doctorat en mathématiques appliquées au Massachusetts Institute of Technology pour ses travaux sur les modèles métaboliques de maladies telles que la tuberculose. Au Harvard Institute of Public Health, il cultive son intérêt pour la tuberculose dans le cadre de travaux de recherche postdoctorale axés sur les pays fortement touchés par cette maladie. Plus précisément, il a élaboré un modèle concerté sur les épidémies de tuberculose et d’infection au VIH en Afrique du Sud.

En savoir plus sur les bourses de recherche Sloan  (en anglais)

*Leonid Chindelevitch est l’un des 12 lauréats d’importants prix internationaux en recherche de 2016 figurant dans la brochure Reconnaissance internationale de l’excellence canadienne : Lauréats canadiens de 2016 de prestigieux prix internationaux en recherche.

Universités Canada