Margaret Morrison

Allier philosophie, mathématiques, physique et économie

Margaret Morrison, qui a reçu une bourse Guggenheim en philosophie, s’intéresse à un éventail de sujets, dont le rôle des modèles en recherche scientifique, les explications mathématiques en physique et en biologie ainsi que le rôle des simulations par ordinateur pour produire du savoir. Ses premiers travaux, par exemple, portaient sur la manière d’extraire des informations concrètes de représentations mathématiques abstraites. Elle tente actuellement de déterminer si les simulations par ordinateur peuvent réellement détenir le même statut que les mesures pour ce qui est du savoir.

Mme Morrison a obtenu son premier grade en philosophie à la Dalhousie University, ainsi que deux grades aux cycles supérieurs à la University of Western Ontario. Elle a occupé des postes à l’Université Stanford et à l’Université du Minnesota aux États-Unis avant de se joindre au corps professoral de la University of Toronto en 1989. Elle a également été chercheuse à l’Institut des études supérieures Wissenschaftskolleg zu à Berlin et au Centre de philosophie des sciences naturelles et sociales de la London School of Economics, et en 2015, elle a été chercheuse Humboldt au Centre de philosophie mathématique de l’Université Ludwig Maximillian, à Munich. Mme Morrison est en outre membre de l’Académie allemande des sciences Leopoldina, de la Société royale du Canada et de l’Académie internationale de philosophie des sciences. Elle a reçu du soutien financier du gouvernement du Canada, dont plusieurs subventions du Conseil de recherches en sciences humaines.

Elle est entre autres l’auteure de Unifying Scientific Theories: Physical Concepts and Mathematical Structures (2000) et de Reconstructing Reality: Models, Mathematics and Simulations (2015). Dans le cadre des travaux qu’elle effectuera grâce à sa bourse Guggenheim, Mme Morrison s’appuiera sur ses travaux précédents sur le rôle des structures mathématiques pour expliquer les phénomènes naturels. Elle s’intéresse tout particulièrement à l’éconophysique, un domaine interdisciplinaire qui emploie les théories et les méthodes de la physique statistique pour aborder des problèmes économiques, en particulier les marchés financiers.

En savoir plus sur les bourses de recherche Guggenheim (en anglais)

*Margaret Morrison est l’une des 12 lauréates d’importants prix internationaux en recherche en 2017 figurant dans la brochure Reconnaissance internationale de l’excellence canadienne : Lauréats canadiens de 2017 de prestigieux prix internationaux en recherche.

Universités Canada