Anne Giardini, chancelière, Simon Fraser University, et lauréate d’un prix remis aux femmes d’affaires les plus influentes (Influential Women in Business Award) en 2018

Anne Giardini est chancelière de la Simon Fraser University et lauréate d’un prix remis aux femmes d’affaires les plus influentes (Influential Women in Business Award) en 2018.

Quel conseil donneriez-vous aux femmes qui veulent accéder à des postes de leader dans leur domaine?

Mon meilleur conseil serait de bien connaître les objectifs de l’organisation et de s’y intéresser, et de saisir toutes les occasions d’accomplir les tâches qui permettent de les atteindre. Il faut aussi accepter des rôles « hors de sa zone de confort » et travailler fort pour apporter sa contribution.

Comment définissez-vous la réussite?

Le leadership, c’est en grande partie appuyer les meilleures personnes et les meilleures idées. Pour réussir soi-même, il faut donc s’intéresser aux autres et les aider à réussir.

Si vous pouviez recommencer votre carrière, que feriez-vous autrement?

Pendant plusieurs années, j’ai travaillé très fort alors que j’aurais pu travailler plus intelligemment. J’ai laissé passer des occasions de systématiser mon travail ou de le déléguer pour gagner en efficacité. J’aurais ainsi pu économiser du temps et de l’énergie, et me montrer plus stratégique.

Quel est le plus grand défi que vous ayez eu à relever en tant que leader et comment l’avez-vous relevé?

Le plus grand défi pour nous tous, c’est de trouver assez de temps pour accomplir toutes nos tâches de la journée. J’essaie d’envisager le temps autrement, de le considérer comme abondant plutôt que rare. Cela m’aide à mieux travailler et à le faire dans le plaisir.

Quelles sont les clés pour faire progresser l’équité, la diversité et l’inclusion dans le domaine de l’enseignement supérieur?

Selon moi, la clé de l’inclusion est de penser en termes de générosité et d’abondance, plutôt que de peur et de rareté. Il existe d’innombrables façons de contribuer à la recherche, à l’enseignement et à l’apprentissage. Nous sommes plus intelligents, plus résilients et nous pouvons accomplir plus de choses lorsque nous intégrons réellement les autres. Pour ce faire, il faut écouter et s’ouvrir aux idées et aux méthodes nouvelles.

Universités Canada célèbre la Journée internationale des femmes 2019 en reconnaissant les réalisations d’Anne Giardini et son parcours unique de chef de file.

Universités Canada