Investir dans les compétences et le talent

Trois étudiants en génie travaillent dans un laboratoire.

Photo : Université Concordia

Le Canada fait face à un avenir incertain. Ses partenaires traditionnels se replient de plus en plus sur eux-mêmes, et les avancées technologiques et l’automatisation modifient radicalement le marché du travail. Notre capacité à nous adapter à ces changements, à diversifier nos relations commerciales, à investir dans le talent et à inculquer un désir d’apprendre tout au long de la vie sera essentielle pour permettre au Canada de réussir dans une économie mondiale du savoir en rapide évolution.

Deux étudiantes regardent l'écran d'un ordinateur.

Photo : Université Concordia

À une époque marquée par des changements mondiaux sans précédent, les investissements dans l’apprentissage pratique, les études à l’étranger, la réussite des étudiants autochtones, la prochaine génération de chercheurs de talent et les installations de recherche et d’apprentissage à la fine pointe permettront au Canada de livrer concurrence sur la scène mondiale.

Recommandation

Des investissements stratégiques sont nécessaires pour faire en sorte que tous les Canadiens possèdent les outils dont ils ont besoin pour réaliser leur plein potentiel dans une économie mondiale en rapide évolution.

Les chiffres

  • 50 %

    Cinquante pour cent des emplois canadiens exigeront des compétences différentes d’ici 10 ans parce que les percées technologiques modifieront notre manière de travailler.

    Source : RBC, Humains recherchés – Facteurs de réussite pour les jeunes Canadiens à l’ère des grandes perturbations, avril 2018.
  • 6/7

    On prévoit qu’en 2050, six des sept plus grandes économies du monde seront la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Brésil, la Russie et le Mexique. Le Canada doit maximiser ses accords commerciaux et en signer de nouveaux.

    Source : PwC, The Long View How will the global economic order change by 2050?, février 2017.
Universités Canada