Améliorer un programme de mobilité internationale : étude de cas du programme BRE-CNS

Les expériences d’apprentissage à l’étranger permettent aux jeunes et aux chercheurs d’acquérir les compétences du XXIe siècle dont ils ont besoin pour s’adapter à la nature changeante du travail – compétences en résolution de problèmes, adaptabilité, capacité de collaborer et de communiquer avec des personnes issues de milieux différents.

Comment créer des programmes de mobilité internationale adaptés qui aident les participants et les établissements à relever des défis complexes et à évoluer dans un monde en rapide évolution?

Avec le soutien du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), Universités Canada effectue une étude longitudinale afin d’évaluer les répercussions des programmes de mobilité internationale et de mettre en commun les pratiques exemplaires. Ce projet de recherche, qui procède en effectuant une étude de cas du volet Chercheurs de niveau supérieur du programme Boursiers de la reine Elizabeth (BRE-CNS) fera appel aux expériences des chercheurs et des établissements participants pour explorer de quelles manières le programme se répercute sur les individus, les organisations et les collectivités.

Objectifs de l’étude de cas

Universités Canada examinera la mise en œuvre et les résultats du programme :

  • en étudiant les progrès réalisés par les boursiers sur les plans du leadership, des compétences internationales, du cheminement de carrière, du réseautage et de l’engagement communautaire;
  • en évaluant les avantages qu’en retirent les intervenants;
  • en étudiant la manière de concevoir et mettre en œuvre des programmes de bourses internationales qui soient équitables et inclusifs et qui respectent l’égalité entre les sexes.

Les résultats préliminaires serviront à orienter le programme de bourses de la reine Elizabeth II. Ils seront aussi transmis à d’autres administrateurs de bourses d’études afin de contribuer à améliorer la conception et la mise en œuvre de programmes de mobilité internationale.

Le programme BRE-CNS en bref

En collaboration avec la Fondation Rideau Hall et les Fondations communautaires du Canada, Universités Canada a amorcé la deuxième phase du programme de bourses de la Elizabeth II qui a pour objectif de trouver des solutions aux enjeux nationaux et mondiaux complexes. Cette deuxième phase s’adresse aux chercheurs doctoraux, postdoctoraux et en début de carrière du Canada et de pays à revenu faible et intermédiaire.

Grâce au généreux soutien financier du CRDI et du Conseil de recherches en sciences humaines, 21 universités canadiennes appuieront 400 chercheurs pressentis. De nombreux établissements canadiens et étrangers participeront au programme entre 2017 et 2020.

Pays d’origine des chercheurs

Carte interactive démontrant les pays d'origine des chercheurs de niveau supérieur du programme Boursiers de la reine Elizabeth.

Afrique du Sud, Bangladesh, Bhoutan, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chine, Colombie, Égypte, Équateur, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guatemala, Haïti, Inde, Iran, Jamaïque, Kenya, Madagascar, Malawi, Maroc, Mexique, Mongolie, Mozambique, Namibie, Nigeria, Ouganda, Pakistan, Pérou, Philippines, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Sri Lanka, Tanzanie, Thaïlande, Vietnam et Zambie


Participants de l’étude de cas en chiffres

Sexe des chercheurs

Femmes : 53 %
Hommes : 47 %

Niveau des chercheurs

Doctoral : 53 %
Postdoctoral : 21 %
En début de carrière : 26 %

Canadiens vs étrangers

Chercheurs étrangers : 80 %
Chercheurs canadiens : 20 %

 

Ressources

Renseignements sur l’étude de cas

Veuillez communiquer avec

Cate Lawrence
Agente de recherche
rechercheBRE@univcan.ca
613 563-1236, poste 254

L’étude longitudinale sur le programme BRE-CNS est rendue possible grâce au soutien financier du

IDRC | CRDI logo.

Universités Canada