Déclaration en réponse au décret des États-Unis

29 janvier 2017
Nouvelles

OTTAWA – Les universités canadiennes sont très préoccupées par le récent décret promulgué par les États-Unis empêchant les ressortissants de sept pays majoritairement musulmans d’entrer aux États-Unis pour une période de 90 jours. Cette décision touche des étudiants, des professeurs et des membres du personnel de 97 établissements membres d’Universités Canada.

Le décret interdisant l’entrée aux États-Unis a aussi des répercussions sur les partenariats de recherche, les études à l’étranger, la participation à des conférences universitaires, les visites sur le terrain et, dans certains cas, les relations familiales d’étudiants, de professeurs et de membres du personnel dans les universités. Ce décret a des retombées réelles, immédiates et profondes sur les campus canadiens et sur les collectivités.

L’Association of Public and Land-Grant Universities a déclaré que « le décret crée de l’incertitude par rapport à la capacité des professeurs à continuer d’enseigner ou d’effectuer de la recherche ». Universités Canada appuie l’appel lancé par l’American Association of Universities pour mettre fin à cette interdiction « le plus rapidement possible ».

Les universités canadiennes continuent d’accueillir les étudiants, les professeurs et les membres du personnel universitaire de partout dans le monde, y compris ceux qui tentent de trouver refuge contre la violence et les préjudices. Ces personnes renforcent notre milieu par les connaissances, le talent et les compétences qu’ils apportent à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation, et ce, dans l’intérêt de tous les Canadiens.

Nous appuyons la récente déclaration du premier ministre Trudeau précisant que le Canada continue d’accueillir « ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre […] indépendamment de leur foi. La diversité fait notre force ».

Universités Canada ne commente habituellement pas les décrets promulgués par des pays étrangers. Elle le fait aujourd’hui en raison du réel obstacle que pose celui-ci pour la libre circulation des personnes et des idées, ainsi que pour les valeurs de diversité, d’inclusion et d’ouverture qui sont caractéristiques de sociétés saines et vigoureuses.

-30-

Liens supplémentaires :

Pour obtenir un complément d’information ou une entrevue avec Paul Davidson, président-directeur général, Universités Canada, veuillez communiquer avec :

Catégorie :  Nouvelles d'Universités Canada

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personnes-ressources :
Helen Murphy
Directrice, Communications
Universités Canada
hmurphy@univcan.ca
Tél. : 613 563-3961, poste 238
Cell. : 613 608-8749

Brenna Baggs
Gestionnaire des communications
Universités Canada
bbaggs@univcan.ca
Tél. :  613 563-3961, poste 255

← Précédent
La réconciliation par l’éducation ne se limite pas à l’accès aux études
Prochain →
C’est payant, se rapprocher

Nouvelles connexes

Universités Canada