Des trésors cachés (et pas si cachés) : incursion dans les musées d’universités canadiennes

21 juillet 2022
Nouvelles
Modern building with totem poles around it
The University of British Columbia's Museum of Anthropology

Découvrez des expositions et objets fascinants présentés dans des musées d’universités.

Centre d’art Agnes Etherington (Queen’s University)

Connu sous le surnom Agnes depuis son ouverture en 1957, le Centre d’art Agnes Etherington est l’un des plus grands musées d’art en Ontario, renfermant une collection de plus de 17 000 œuvres. Les expositions qui y sont présentées, dont certaines ont été primées, portent sur l’art canadien, autochtone, contemporain, européen et africain.

La fondation du musée remonte à la première moitié du 20e siècle, lorsqu’Agnes Etherington, mécène des arts de longue date, a ouvert une école d’été pour les artistes à Kingston. À la suite de son décès, elle a légué sa maison à la Queen’s University, à condition qu’elle soit transformée en musée d’art. Aujourd’hui encore, le Centre demeure une importante ressource pédagogique pour les étudiants.

Centre Diefenbaker Canada (University of Saskatchewan)

La University of Saskatchewan est l’hôte du seul musée de premier ministre situé sur un campus de l’ouest du Canada. Le musée, qui se consacre au treizième premier ministre du Canada, John Diefenbaker, recèle une reproduction du bureau de ce dernier et de la salle du Conseil privé tel qu’ils étaient aménagés à l’époque où il était en poste. Le Centre présente également une exposition permanente sur la vie et la carrière de M. Diefenbaker, et des expositions temporaires sur un éventail de sujets, comme les femmes en science, technologie, génie et mathématiques, ou la cryptologie.

Inspiré par la bibliothèque et le musée du président Harry S. Truman aux États-Unis, John Diefenbaker est lui-même à l’origine de la création du musée, lequel a ouvert ses portes un an après son décès.

La Ménagerie du Crétacé Ed Leith (University of Manitoba)

La Ménagerie du Crétacé Ed Leith est un petit musée consacré à la période du Crétacé et à l’archéologie manitobaine. On y trouve des répliques grandeur nature du squelette de quatre spécimens de l’époque, soit un Gorgosaurus, un archélon, un Xiphactinus et un Platecarpus. Le musée renferme également une collection de fossiles de la région de même qu’un panneau explicatif au sujet d’Ed Leith, un professeur de géologie ayant enseigné à l’Université de 1935 à 1971, et qui a continué d’apporter sa contribution à l’établissement jusqu’à son décès. Le musée porte son nom depuis 2003.

Musée médical Maude Abbott (Université McGill)

Nommé en l’honneur de la première femme médecin au Canada, le Musée médical Maude Abbott a été fondé pratiquement en même temps que l’établissement qui l’accueille. En effet, les premiers objets de sa collection, qui consistent surtout en des spécimens provenant d’autopsies servant à enseigner aux étudiants en médecine les caractéristiques physiques associées à différentes maladies, ont été acquis en 1822. La pièce la plus célèbre du Musée est sans doute le cœur de Holmes, un organe vieux de 200 ans qui contient trois cavités plutôt que quatre. De plus, l’établissement renferme des documents des 19e et 20e siècles qui témoignent de l’enseignement de la médecine à l’Université McGill au cours de cette période.

Le Musée présente également d’autres types d’expositions ou de collections, comme celle de timbres postaux sur les soins de la santé ou encore la collection personnelle de Maude Abbott de spécimens d’animaux présentant des anomalies cardiovasculaires.

Musée des antiquités (University of Saskatchewan)

Le Musée des antiquités de la University of Saskatchewan recèle une impressionnante collection de reproductions d’artéfacts présentés au Musée du Louvre, au Musée britannique, au Musée des antiquités de Delphi, au Musée de l’Acropole à Athènes et au Musée Staatlichen de Berlin. Les objets reproduits remontent à des milliers d’années, et comprennent des sculptures gréco-romaines ainsi que de l’art proche-oriental, égyptien, byzantin, islamique et médiéval. Le Musée contient également des artéfacts originaux, tels que des pièces de monnaie, des verres et de la poterie, et se veut un lieu qui témoigne de l’évolution de la sculpture et de l’art durant l’Antiquité.

Les Musée offre des possibilités de bénévolat aux étudiants qui souhaitent connaître son fonctionnement, en plus d’organiser des camps estivaux pour les enfants.

Musée de l’anthropologie (University of British Columbia)

Le Musée de l’anthropologie de la University of British Columbia a une vocation de recherche et d’enseignement, et est reconnu pour sa collection d’œuvres des Premières Nations du nord-ouest du Pacifique, qui constitue sa principale spécialité. Fondé en 1949, l’établissement referme près de 50 000 objets ethnographiques provenant de partout dans le monde, dont des totems, de la céramique et du textile. Le Laboratoire d’archéologie, situé dans le même bâtiment, possède une collection additionnelle de 535 000 objets.

En plus de présenter des expositions permanentes et temporaires, le Musée dispose également d’installations de recherche et de laboratoires de conservation à la fine pointe, de même qu’une bibliothèque et un service d’archives. Les visiteurs qui ne peuvent pas se rendre sur place peuvent également consulter majeure partie de la collection en ligne.

Musée Thomas McCulloch (Dalhousie University)

Situé dans le Centre des sciences de la vie de la Dalhousie University, le Musée Thomas McCulloch contient une collection d’oiseaux naturalisés datant du 19e siècle. Ces oiseaux, qui constituent la principale vocation de l’établissement, ont été préparés par le premier recteur de l’Université, Thomas McCulloch, qui souhaitait intégrer des spécimens naturels aux méthodes d’enseignement d’une nouvelle école qu’il avait inaugurée à Pictou, en Nouvelle-Écosse. Aujourd’hui encore, les oiseaux sont à la disposition des chercheurs spécialisés en science, en histoire ou en art qui souhaitent les étudier.

Le Musée recèle également des collections de fossiles, de coquillages, de champignons, de coccinelles, de papillons et de poissons.

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Précédent
Efforts du milieu universitaire en soutien aux personnes touchées par l’invasion de l’Ukraine
Prochain →
Le programme Expérience compétences mondiales franchit un cap : plus de 1 000 étudiants ont profité d’expériences internationales

Nouvelles connexes

Universités Canada