Favoriser l’inclusion en milieu de travail pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre au Canada

2 décembre 2022
Nouvelles
twitter icon facebook icon
Quatre jeunes, dont un en fauteuil roulant, sourient et se congratulent.

OTTAWA—À l’approche de la Journée internationale des personnes handicapées, qui a lieu le 3 décembre, les universités canadiennes soulignent les personnes handicapées et la manière dont elles contribuent à renforcer la population active ainsi qu’à remédier à la pénurie aiguë de main-d’œuvre au Canada.

Selon l’Enquête canadienne sur l’incapacité menée en 2017, plus d’un cinquième des Canadiennes et Canadiens âgés de quinze ans et plus, soit environ 6,2 millions de personnes, vivait une ou plusieurs incapacités. En dépit de cette statistique, les personnes handicapées font face à des obstacles physiques, financiers, comportementaux et autres qui les empêchent de participer pleinement à la société.

Se situant à 59 %, le taux d’emploi des personnes handicapées au Canada demeure nettement inférieur à celui des personnes sans handicap (80 %). Statistique Canada rapporte qu’en 2017, 645 000 personnes vivant avec une incapacité et ayant le potentiel de travailler n’avaient pas d’emploi et n’allaient pas à l’école. Les personnes handicapées ont également été particulièrement touchées par la perte d’emploi durant la pandémie, et demeurent vulnérables aux conséquences de l’automatisation.

L’inclusion en milieu de travail est non seulement avantageuse pour la société, mais constitue également une pratique prometteuse. Les milieux de travail inclusifs se voient récompensés par des taux de croissance et des rendements financiers accrus, qui pourraient faire croître le produit intérieur brut du Canada de milliards de dollars. En outre, mettre à profit les talents sous-utilisés, y compris les personnes handicapées, permettrait de pallier les difficultés qu’éprouvent les employeuses et les employeurs en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

Les universités canadiennes collaborent avec les personnes handicapées afin d’éliminer les obstacles auxquelles elles se heurtent et de leur permettre d’acquérir les compétences et l’expérience dont elles ont besoin pour réussir, alors que la main-d’œuvre est de plus en plus compétitive à l’échelle internationale. Par exemple, par le biais du programme Expérience compétences mondiales, des établissements postsecondaires offrent des expériences d’apprentissage international à des étudiantes et étudiants issus de groupes sous-représentés. On s’attend à ce que 880 étudiantes et étudiants ayant un handicap participent au programme d’ici 2025.

Lutter contre le capacitisme et favoriser l’accessibilité pour les personnes handicapées dans le milieu de l’enseignement supérieur est une priorité absolue des universités canadiennes ainsi que le thème de l’édition de 2022 des Dialogues nationaux et plan d’action pour favoriser l’inclusion dans l’enseignement supérieur et communautés, auxquels participent d’ailleurs aujourd’hui des dirigeantes et dirigeants universitaires et communautaires. Dans le cadre de leurs efforts continus déployés pour soutenir les personnes handicapées, les universités canadiennes mènent des initiatives visant à faciliter l’accès aux possibilités d’apprentissage intégré au travail, comme les stages coopératifs, à améliorer les services de soutien et les mesures d’adaptation scolaire, ainsi qu’à mettre en œuvre des plans stratégiques ayant pour objectif de cibler et d’éliminer les obstacles à l’inclusion.

« La création de milieux de travail inclusifs doit faire partie de la stratégie du Canada visant à remédier à la pénurie de talent actuelle et prochaine, affirme Paul Davidson, président-directeur général d’Universités Canada. Les entreprises, les gouvernements et les établissements d’enseignement doivent travailler de concert pour éliminer les obstacles à l’emploi systémiques auxquels se heurtent les personnes handicapées afin de tirer profit du talent dont le Canada a besoin et ainsi bâtir une société forte. »

-30-

Catégorie :  Équité, diversité et inclusion

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Précédent
Le programme de Bourses internationales de recherche doctorale 2022 appuie 24 étudiants au doctorat
Prochain →
Plus qu’une boule dans l’estomac : une chercheuse étudie le lien entre santé intestinale et santé mentale

Nouvelles connexes

Universités Canada