Le nouveau système bénéficiera les étudiants étrangers

13 février 2015
Nouvelles
Christine Tausig Ford, vice-présidente et administratrice en chef, Universités Canada.

Cette lettre a été envoyée au Globe and Mail en réaction à l’article intitulé « Immigration changes risk leaving foreign students behind » (Les modifications à la politique d’immigration risquent de laisser pour compte les étudiants étrangers), publié le 10 février 2015.

Par Christine Tausig Ford, vice-présidente et administratrice en chef, Association des universités et collèges du Canada

Le nouveau système de gestion des demandes d’immigration Entrée express devrait bénéficier aux étudiants étrangers qui viennent au Canada pour étudier et souhaitent obtenir le statut de résidents permanents, et non leur nuire, comme l’énonce votre article. Entrée express n’est pas un nouveau programme en soi, il ne remplace ni ne modifie les exigences ou les cibles annuelles des divers programmes d’immigration économique.

La présence d’étudiants étrangers est source d’importantes retombées pour les campus canadiens et les collectivités locales. Les étudiants étrangers injectent annuellement huit milliards de dollars dans l’économie canadienne. Étant donné la vive concurrence que se livrent les pays pour attirer le talent étranger, il est essentiel de fournir à ces étudiants une information exacte sur le système d’immigration canadien, autrement, nous risquons de nuire à la réputation de longue date du Canada comme destination de choix.

Catégorie :  International

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :
Helen Murphy
Directrice, Communications
Universités Canada
hmurphy@univcan.ca
Tél. : 613 563-3961, poste 238
Cell. : 613 608-8749

← Précédent
Le Canada doit libérer son « génie entrepreneurial »
Prochain →
Réponse au reportage par la CBC au sujet des agressions sexuelles sur les campus

Nouvelles connexes

Universités Canada