L’endettement étudiant est plus faible ici

11 mai 2015
Nouvelles
Christine Tausig Ford, vice-présidente et administratrice en chef, Universités Canada.

Cette lettre ouverte a été publiée dans le Windsor Star le 8 mai 2015.

Par Christine Tausig Ford, vice-présidente, Universités Canada (auparavant l’Association des universités et collèges du Canada)

L’article de Jack Lessenberry se fonde exclusivement sur l’endettement étudiant aux États-Unis. Les lecteurs doivent savoir que la situation américaine en matière d’endettement étudiant et de frais de scolarité ne correspond pas à la réalité canadienne.

Au Canada, la moitié des étudiants au baccalauréat de la cohorte de 2010 ont terminé leurs études sans dette. Dans les trois ans suivant l’obtention de leur diplôme, plus du tiers de ceux qui avaient obtenu un prêt l’avait complètement remboursé.

En dollars réels, l’endettement moyen des étudiants est aujourd’hui inférieur à ce qu’il était en 2000.

En outre, les données démontrent qu’une formation universitaire demeure un investissement rentable. Même pendant la récession, on observe une augmentation de la demande de travailleurs titulaires d’un diplôme universitaire

Au total, 865 000 nouveaux emplois destinés aux diplômés des universités ont été créés, contre à peine 435 000 pour les diplômés des collèges et les titulaires de certificats professionnels. Cependant, le nombre d’emplois destinés aux titulaires d’un diplôme d’études secondaires a chuté de 510 000.

Une formation postsecondaire au Canada demeure un tremplin vers la prospérité.

Catégorie :  Coop et stages

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :
Helen Murphy
Directrice, Communications
Universités Canada
hmurphy@univcan.ca
Tél. : 613 563-3961, poste 238
Cell. : 613 608-8749

← Précédent
Activité à Regina (SK) : Des gens compétents pour un Canada intelligent
Prochain →
L’heure juste par rapport au budget de 2015

Nouvelles connexes

Universités Canada