Les découvertes des chercheurs et des diplômés d’universités canadiennes qui ont changé le monde

19 mai 2022
Nouvelles

Les universités canadiennes ont contribué à des percées mondiales en médecine, en production alimentaire, en informatique et dans bien d’autres domaines. Apprenez-en davantage sur les grandes découvertes effectuées par leurs chercheurs et leurs diplômés.

L’insuline : un remède vital pour les personnes diabétiques – University of Toronto

Frederick Banting, chercheur en médecine et professeur à la University of Toronto et à la Western University, a découvert avec des collègues une cure pour le diabète : l’insuline. Depuis sa découverte à la University of Toronto en 1922, l’insuline a sauvé des millions de vies partout dans le monde et a valu à M. Banting le prix Nobel en médecine.

Le tout premier moteur de recherche d’Internet – Université McGill

Avant même la création de Google, Alan Emtage, un étudiant de l’Université McGill, avait mis au point le moteur de recherche Archie. L’outil, qui a initialement été conçu pour aider M. Emtage à repérer des documents dans les archives publiques dans le cadre de son travail à l’École de sciences informatiques (Archie fait d’ailleurs référence au mot « archive », sans le « v »), a fini par être offert aux autres étudiants et au personnel de l’établissement pour qu’ils puissent effectuer leurs propres recherches. Plusieurs fonctionnalités d’Archie sont encore utilisées à ce jour par Google, Yahoo! ainsi que d’autres moteurs de recherche.

La télémédecine pour servir les collectivités éloignées – Memorial University of Newfoundland

Le docteur Maxwell House, le tout premier neurologue de Terre-Neuve, a été un pionnier de la télémédecine, et ses travaux ont eu une incidence dans le monde entier. Il a fondé le programme de télémédecine de la Memorial University dans les années 1970 afin d’améliorer l’accès aux soins de santé pour les collectivités rurales et éloignées. À ce jour, le programme rejoint 65 collectivités de partout dans la province et offre plus de 1 000 consultations par mois. Des médecins de partout dans le monde ont d’ailleurs eu recourt à la télémédecine durant la pandémie de COVID-19.

Le langage de programmation Java – University of Calgary

Une fois son diplôme de baccalauréat en sciences informatiques de la University of Calgary en poche, James Gosling a mis au point le langage de programmation le plus communément utilisé au monde, soit le Java. Aujourd’hui encore, chaque téléphone cellulaire ou chaque transaction financière fait appel au langage Java.

La pomme de terre Yukon Gold – University of Guelph

Alors qu’il travaillait à la University of Guelph dans les années 1960, Gary Johnson a mis au point une variété de pommes de terre que l’on trouve facilement à l’épicerie : la pomme de terre Yukon Gold. Nommée ainsi en raison de sa couleur jaune et en hommage au fleuve Yukon de même qu’à la région de la ruée vers l’or, cette pomme de terre est reconnue pour sa résistance aux pathologies ainsi que pour sa culture abondante en Amérique du Nord.

Le stimulateur cardiaque – University of Toronto

C’est en 1950 à l’Institut Banting de la University of Toronto que John Hopps, un ingénieur électricien diplômé de la University of Manitoba, a inventé le stimulateur cardiaque. Alors qu’il étudiait l’effet de l’hyperthermie sur le cœur, il a mis au point le stimulateur cardiaque, qui permet de contracter le cœur au moyen de pulsations électriques. Aujourd’hui, son invention est utilisée par des millions de personnes partout dans le monde.

L’huile de canola – University of Saskatchewan et University of Manitoba

L’huile de canola, qui doit son nom à la combinaison des mots Canada (can-) et huile (-ola), soit une dérivation du mot « oil » en anglais, est un ingrédient incontournable de l’alimentation fabriqué à partir de graines de colza. Le chercheur Bryan Harvey, de la University of Saskatchewan a mis au point, en collaboration avec des scientifiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, une technique qui consiste à analyser l’huile contenue dans chaque graine pour s’assurer qu’elle soit sécuritaire à la consommation, sans avoir à détruire le colza. Cette technique est d’ailleurs toujours utilisée aujourd’hui.

Des chercheurs de la University of Manitoba, Keith Downey et Baldur Stefansson, aussi appelés les « pères du canola », ont pour leur part trouvé une façon d’éliminer un acide impropre à la consommation des graines de colza, soit le glucosinolate. Aujourd’hui, l’industrie de l’huile de canola emploie quelque 250 000 personnes et génère des revenus de près de 26,7 milliards de dollars.

Le tout premier antivirus contre l’hépatite B au monde – University of Alberta

Dans les années 1990, des chercheurs de la University of Alberta, Lorne Tyrrell et Morris Robins, ont découvert de puissants agents antiviraux contre l’hépatite B, lesquels ont mené à la conception du premier médicament antiviral oral au monde destiné à traiter l’hépatite, soit la lamivudine. Celle-ci est désormais utilisée dans plus de 200 pays afin de traiter l’hépatite B chronique chez des millions de personnes, permettant ainsi de ralentir la maladie et de prévenir des décès prématurés.

La production en série de plexiglas – Université McGill

William Chalmers, un étudiant aux cycles supérieurs à l’Université McGill, a inventé, alors qu’il travaillait dans un laboratoire de chimie dans les années 1930, une nouvelle méthode permettant de produire du méthacrylate de méthyle, une composante essentielle du plexiglas qui est très rare. Sa découverte a permis de produire massivement la substance, laquelle a été largement distribuée en Amérique et au Royaume-Uni. D’abord utilisé pour la fabrication de pare-brise résistants aux chocs et dans le cadre des efforts de guerre, le plexiglas est maintenant employé partout dans le monde afin de prévenir la transmission de la COVID-19.

Catégorie :  Recherche et innovation

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Précédent
Semaine de l’innovation canadienne de 2022 : #InnoverPourRivaliser
Prochain →
Semaine de l’innovation canadienne de 2022 : #InnoverPourApprendre

Nouvelles connexes

Universités Canada