La Semaine de l’action bénévole : être au service des collectivités

25 avril 2022
News

Faire du bénévolat, c’est traduire l’empathie en action pour favoriser la création de collectivités heureuses et saines. Afin de souligner la Semaine de l’action bénévole, Universités Canada vous présente des programmes et des étudiants qui font une différence pour leur collectivité et, plus largement, pour la société.

Les femmes en génie

Kaila Spencer, une étudiante en génie civil à la University of British Columbia, s’est engagée à promouvoir la diversité et l’inclusion dans son domaine d’études. Elle s’entretient régulièrement avec des jeunes femmes du secondaire afin de les encourager à poursuivre leurs études en génie et espère que l’avenir de la profession d’ingénieur laissera davantage place à l’inclusion.

Le goût de l’entraide

À la Saint Vincent University, située à Halifax en Nouvelle-Écosse, des étudiants en nutrition et en diététique mettent leurs connaissances au service de la santé communautaire. Ils ont notamment la possibilité de s’impliquer dans le programme Breakfast and Beyond, qui vise à fournir des conseils nutritionnels aux élèves du primaire et du secondaire, de même qu’à leur famille et aux collectivités néo-écossaises.

Apprendre en faisant du bénévolat

Grâce aux programmes d’engagement communautaire de l’Université d’Ottawa, les étudiants peuvent remplacer une évaluation dans le cadre d’un cours par un projet d’action bénévole et ainsi se doter de compétences transférables en participant à des expériences concrètes qui leur permettront de faire une réelle différence dans leur collectivité.

Étant de nature plutôt réservée, Roslin Sinclair, une étudiante en histoire, affirme que, grâce à son expérience de bénévolat auprès de l’organisme Bergers de l’Espoir, elle a plus de facilité avec les interactions sociales, tandis que pour Rougui Bah et Erin Woods, ce genre d’expérience leur a permis de trouver leur voie et de propulser leur carrière.

Des étudiants au cœur de l’action bénévole

En 2014, des étudiants bénévoles de la Acadia University ont mis sur pied l’organisme Axes in Action afin de soutenir financièrement des initiatives locales et d’encourager leurs pairs à faire une différence au sein de la collectivité. Les fonds amassés servent à financer le programme S.M.I.L.E (Expérience de leadership pédagogique en matière de mobilité sensorielle), qui offre des activités physiques adaptées à des personnes handicapées afin de favoriser leur développement. L’organisme soutient également le programme L’ARCHE Homefires, qui offre aussi des services aux personnes handicapées, de même que le programme Acadia Food Cupboard.

Réutiliser, recycler et redistribuer

En mars 2020, la pandémie de COVID-19 a mis en suspens le projet de recherche et le financement de Mélanie Le Berre, doctorante de l’Université du Québec à Montréal, qui s’intéresse au vieillissement de la population. C’est à ce moment qu’elle a découvert l’organisme communautaire FEEDback, qui vise à lutter contre le gaspillage alimentaire, auquel elle a rapidement offert son aide afin de récupérer les aliments invendus de certains commerces et de les redistribuer à des personnes vulnérables du quartier Ahuntsic. Depuis qu’elle a repris ses études en septembre 2020, elle continue de prêter main-forte à l’organisme, qui comprend maintenant un volet d’autonomisation des collectivités.

Tagged:  Collectivités fortes et saines

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Previous
Universitaires canadiens ayant remporté un prix Nobel
Next →
Jour de la Terre : Les universités passent à l’action pour la planète

Related news

Universities Canada