Semaine nationale de l’accessibilité : des collectivités au service de tous

30 mai 2022
Nouvelles

Les employés, étudiants et chercheurs des universités proposent des mesures de soutien et explorent des avenues permettant de bâtir des collectivités inclusives pour les personnes en situation de handicap. En cette Semaine nationale de l’accessibilité, Universités Canada vous présente des initiatives menées dans les universités afin de construire un avenir accessible.

Des études à l’étranger accessibles

Les études à l’étranger présentent de nombreux avantages : apprentissage de nouvelles cultures, constitution d’un réseau mondial et acquisition de connaissances sur les enjeux internationaux. Les universités offrent des expériences de mobilité accessibles dans le cadre du programme Expérience compétences mondiales auxquelles tous les étudiants, y compris les étudiants en situation de handicap, peuvent participer.

En 2018, le Service d’accessibilité de la University of Waterloo a entrepris de cibler les obstacles auxquels étaient confrontés rencontrés par les étudiants en situation de handicap souhaitant participer à une expérience de mobilité. Parmi ceux-ci, on retrouve le manque d’accessibilité physique, d’accès à du soutien médical, et de mesures d’adaptation scolaires ainsi que la peur des répercussions entraînées par une crise de santé mentale à l’étranger. Le Service d’accessibilité de l’établissement propose des rencontres individuelles afin d’aider les étudiants en situation de handicap à choisir une destination adaptée à leurs besoins, et de répondre à leurs préoccupations. Il offre également une trousse réunissant des conseils et des stratégies pour favoriser la réussite.

Des méthodes d’enseignement et d’apprentissage pour tous

Étant grandement sensibles à la question de l’accessibilité, de nombreuses universités procèdent au réaménagement de leurs espaces et à la révision de leurs méthodes d’enseignement afin de mieux répondre aux besoins des étudiants en situation de handicap. C’est notamment le cas de l’Université Concordia, qui a récemment mis à jour sa politique sur l’accessibilité dans le but d’améliorer l’accessibilité et les mesures d’adaptation offertes aux étudiants, au personnel et au corps professoral. L’établissement a également lancé un projet pilote en matière d’enseignement accessible, en plus de procéder à la rénovation de nombreux espaces physiques sur le campus.

Élaborer des normes pour les technologies d’aide à la communication

Claire Davies et Beata Batorowicz, toutes deux chercheuses à la Queen’s University, jouent un rôle central dans l’élaboration de technologies et pratiques favorisant l’accessibilité. Après l’entrée en vigueur de la Loi canadienne sur l’accessibilité en juin 2019, elles y ont remarqué des lacunes en ce qui a trait aux normes concernant les technologies de communication améliorée et alternative, soit les outils qui remplacent la parole. Comprenant l’importance que revêtent ces technologies pour les personnes qui les utilisent, les chercheuses mènent une étude visant à optimiser les normes contenues dans la loi, à assurer l’efficacité de ces technologies et à améliorer les possibilités d’emploi et de socialisation des personnes en situation de handicap.

Des technologies accessibles grâce à l’innovation

Dans le cadre du concours Innovations pour l’accessibilité d’Universités Canada, des étudiants de partout au pays ont conçu des technologies et outils pour les personnes en situation de handicap. Des étudiants de la University of Victoria ont mis au point l’appareil CareChanger, qui détecte la température et l’humidité chez les personnes souffrant d’incontinence et qui avertit le personnel soignant afin qu’il leur vienne en aide. À l’Université Dalhousie, une équipe d’étudiants a inventé un auvent pour porte pivotante, soit un abri fixé au toit d’un véhicule qui protège les personnes en fauteuil roulant de la pluie ou de la neige en leur permettant de demeurer au sec à leur entrée ou sortie du véhicule.

Une formation spécialisée pour les professionnels et intervenants du milieu communautaire

Des étudiants de cycles supérieurs de l’Université du Québec à Montréal peuvent désormais s’inscrire à un programme court visant à former des professionnels du milieu communautaire travaillant auprès de personnes sourdes ou en situation de handicap. Ce programme, le seul de ce genre à être offert en français, permettra entre autres aux professionnels de la santé et aux travailleurs sociaux, aux interprètes en langue des signes québécoise et aux enseignants en adaptation scolaire d’intervenir adéquatement auprès de personnes sourdes ou en situation de handicap.

Catégorie :  Collectivités fortes et saines, Équité, diversité et inclusion

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Précédent
Diffuser les savoirs et les réalités autochtones dans les universités canadiennes
Prochain →
Les universités canadiennes renforcent leurs liens avec le Maroc

Nouvelles connexes

Universités Canada