S’engager dans les pas des étudiants des Premiers Peuples 

29 septembre 2021
Nouvelles
Artwork of red moccasins making footprints, from which plants are sprouting.

Des intervenants autochtones et du milieu de l’enseignement supérieur se sont réunis virtuellement à l’occasion du sixième Forum national sur la réconciliation, qui s’est déroulé du 21 au 23 septembre. Ce forum annuel est une occasion unique pour les participants d’échanger leurs réflexions, idées et expériences afin de faire progresser l’éducation des Autochtones et la réconciliation.

Cette année, le Forum était organisé conjointement par l’Université Laval et l’Université du Québec, et s’est tenu pour la toute première fois au Québec.

Réunir différents points de vue

Les participants ont eu l’occasion d’écouter les propos d’experts, de dirigeants et d’universitaires autochtones de même que des représentants d’organismes autochtones.

Des ambassadeurs étudiants des onze nations autochtones, soit des dix Premières Nations et de la nation inuite, ont généreusement fait part de leurs expériences au sein du système d’enseignement supérieur au Québec. Leurs témoignages se trouvent ici.

Valoriser le savoir autochtone

L’un des thèmes centraux de cette édition du Forum était l’importance d’intégrer et de reconnaître la valeur du savoir autochtone au sein des universités.

« Les langues, les réalités et les savoirs autochtones forment un système de connaissances distinct. Son existence est valide et il doit être accessible aux peuples autochtones. » – Marie Battiste, conseillère spéciale en matière de décolonisation, Cape Breton University.

Des initiatives de recherche prometteuses

Depuis la première édition du Forum il y a six ans, les universités de partout au Canada ont effectué d’importants progrès en matière d’éducation des Autochtones. Cette année, certaines de ces récentes initiatives ont été mises de l’avant.

L’Université du Québec à Chicoutimi a présenté sa démarche de collaboration avec les collectivités autochtones environnantes afin de mettre au point une structure visant à soutenir les activités de recherche menées par les Autochtones et à former la prochaine génération de chercheurs autochtones. Une chercheuse de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue a pour sa part mentionné que les résultats de sa recherche seront traduits en inuktitut afin qu’ils soient accessibles et utiles aux collectivités concernées.

La réconciliation est un cheminement continu

Le logo du Forum de cette année, une œuvre conçue par l’artiste Eruoma Awashish, symbolise un message important :

« À chacun de nos pas, nous laissons une empreinte. Nous marchons dans les traces de nos ancêtres et traçons en même temps la voie pour les prochaines générations. Marcher vers l’avenir c’est faire émerger les choses. »

Les universités sont prêtes à tracer de nouvelles voies aux côtés des peuples autochtones et le Forum de cette année constitue un autre pas de cette longue marche vers la réconciliation.

Catégorie :  Éducation des Autochtones

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Précédent
Six gestes pour réduire les déchets sur les campus
Prochain →
Des intervenants examinent les manières de favoriser l’éducation des Autochtones

Nouvelles connexes

Universités Canada