Tout ce que vous devez savoir sur le Canada en tant qu’étudiant étranger

14 septembre 2022
Nouvelles
Three students walking together

Étudier à l’étranger est une expérience très enrichissante, et le Canada est une destination de choix. Ses universités réputées à l’échelle mondiale offrent un large éventail de programmes, et les droits de scolarité y sont plus abordables que dans certains pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni, même pour les étudiants étrangers. Voici des éléments à prendre en compte avant de vous précipiter pour acheter votre billet d’avion :

Optez pour une université qui vous convient

Chaque université est différente : les programmes, les grades décernés et l’expérience étudiante diffèrent d’un établissement à l’autre. Pour cette raison, il est important de cibler ce qui compte pour vous lorsque vous faites votre choix.

Les grandes universités offrent des programmes et embauchent des professeurs spécialisés dans une panoplie de domaines, et proposent de nombreux clubs et activités pour les étudiants. Elles sont généralement situées dans de grandes villes qui offrent une variété de services et de possibilités, et où on retrouve un tissu social diversifié. En revanche, les universités de plus petite taille se spécialisent habituellement dans des domaines précis, comme les arts libéraux et le génie, et les tailles de groupes réduites améliorent l’accès aux professeurs pour obtenir des réponses à des questions ou de l’accompagnement. Vous y trouverez aussi une population tissée serrée, et vous vous surprendrez à connaître rapidement vos collègues, professeurs et autres membres de l’établissement. Au final, le fait d’opter pour une université de grande ou de petite taille est un choix personnel. Vous pouvez également consulter des outils comme le site Web etudesuniversitaires.ca pour connaître les différences entre les universités et trouver celle qui vous convient le mieux.

Puisque le Canada est un pays bilingue, ses universités offrent des cours en anglais, en français ou dans les deux langues. Dépendamment de la langue d’enseignement de l’université choisie, vous pourriez devoir passer un examen, comme le TOEFL ou l’IELTS en anglais, ou encore le TCF ou le DELF-DALF en français, afin de démontrer votre maîtrise de l’une de ces langues. N’oubliez pas de vérifier les examens reconnus par chaque université, de même que le seuil de passage requis.

Présentez vos demandes de visa et de permis d’études à l’avance

L’obtention d’un visa et d’un permis d’études peut être complexe. Pour éviter de mauvaises surprises, présentez vos demandes au moins trois mois à l’avance. Vous aurez ainsi assez de latitude pour vous assurer que votre demande réponde aux exigences et qu’elle soit traitée avant votre départ prévu. Assurez-vous également de comprendre les conditions de votre visa ou permis d’études, y compris sa durée et s’il vous permet de travailler.

Si vous prévoyez d’étudier au Canada moins de six mois, pour un échange par exemple, vous n’avez pas besoin de permis d’études, mais il vous faudra tout de même un visa ou une autorisation de voyage électronique pour entrer au pays. Si vous comptez séjourner plus de six mois, vous devez demander un permis d’études et, dans certains cas, un permis de résidence temporaire. Un permis de travail est également requis pour les programmes coop ou les stages réalisés au Canada. Consultez le site Web du gouvernement du Canada ou ÉduCanada.ca pour un complément d’information sur le sujet.

Préparez-vous au climat

Le Canada est reconnu pour ses hivers longs et froids, mais ceux-ci ne sont pas présents dans toutes les régions du pays, qui présente en fait un climat très varié. Que vous séjourniez au Canada le temps d’un trimestre ou que vous vous installiez pour quelques années, renseignez-vous sur le climat de la région dans laquelle vous habiterez pour faire vos plans en conséquence. Par exemple, de nombreuses régions du sud du Canada ont des hivers glaciaux et des étés très chauds, tandis que les hivers de la côte ouest sont humides et les étés y sont frais. En sachant d’avance ce qui vous attend, vous éviterez d’avoir à vous acheter un manteau d’hiver ou des bottes de pluie à la dernière minute. De plus, vous aurez peut-être la chance de vous adonner aux activités typiquement canadiennes, comme le ski, le patinage sur glace ou la randonnée, ou encore de visiter quelques-uns des nombreux lacs du pays!

Établissez un budget

Il peut être coûteux d’étudier à l’étranger, et si vous ne faites pas attention à vos dépenses, vous pourriez épuiser vos économies plus rapidement que prévu. Avec les droits de scolarité, le matériel de cours, le loyer, l’épicerie et les autres frais à couvrir, il est important de faire le suivi de vos dépenses et d’établir un budget.

ÉduCanada propose des outils pour vous aider à prévoir vos dépenses, comme les droits de scolarité et les coûts de subsistance, en fonction de votre programme d’études. Vous pouvez également consulter le site Web de votre université pour obtenir une estimation des frais de scolarité par trimestre. Le tout vous permettra d’établir un budget réaliste et de réduire votre stress financier.

N’oubliez pas les détails

Lorsque vous planifiez un séjour d’études à l’étranger, il faut également penser aux détails, comme votre forfait de téléphone, votre compte bancaire et la monnaie locale. Faire des recherches au préalable vous évitera bien des soucis et vous fera gagner du temps à votre arrivée au Canada.

Repérez les différents fournisseurs de téléphonie et les forfaits offerts d’avance afin de savoir lesquels choisir à votre arrivée au pays. Si vous prévoyez d’ouvrir un compte bancaire canadien, renseignez-vous auprès de votre institution financière locale avant votre départ pour obtenir de l’information sur l’ouverture d’un compte ou les transferts de fonds à l’étranger. De nombreuses banques canadiennes proposent des comptes adaptés aux besoins des étudiants qui leur apportent certains avantages.

Enfin, une bonne compréhension de la monnaie canadienne et de son taux de conversion avec la devise de votre pays d’origine facilitera la gestion de vos finances et vos décisions d’achat. Il vous sera par exemple utile de connaître la différence entre les billets et les pièces de monnaie (d’ailleurs, saviez-vous que les pièces d’un dollar sont surnommées « huard »?) Si vous envisagez d’utiliser une carte de crédit étrangère un certain temps, assurez-vous de connaître les frais de conversion de devises et songez à adopter une plus abordable option à long terme.

Catégorie :  Études à l’étranger, International

À propos d’Universités Canada
Porte-parole des universités canadiennes au Canada et à l’étranger, Universités Canada fait la promotion de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au profit de tous les Canadiens.

Personne-ressource :

Lisa Wallace
Gestionnaire des communications
Universités Canada
communications@univcan.ca

← Précédent
Un don de 20 millions de dollars est octroyé au programme de Bourses de la reine Elizabeth en l’honneur de Sa Majesté la reine Elizabeth II
Prochain →
Les stratégies déployées par les universités pour accueillir les étudiants étrangers

Nouvelles connexes

Universités Canada