Étude sur l’apprentissage par l’expérience et la préparation des jeunes Canadiens au marché du travail

Deux étudiants regardent une étudiante écrire sur un tableau blanc.

Appuyer la réussite des étudiants universitaires

Mémoire présenté par Universités Canada au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées.


Les marchés du travail canadien et international connaissent une période de transformation rapide sans précédent en raison des avancées technologiques, de l’automatisation, de l’évolution démographique et de la mondialisation. Ces changements transforment notre façon de travailler ainsi que les exigences en matière de compétences et de formation de la main-d’oeuvre, et un nombre accru d’emplois nécessitent maintenant des niveaux élevés de compétence et des diplômes d’études supérieures.

Selon les données de l’OCDE de 2017, le Canada s’en tire mieux que la plupart des pays en ce qui a trait à la participation des jeunes au marché du travail. Le taux d’emploi des jeunes Canadiens âgés entre 15 et 24 ans est de 56,5 pour cent, comparativement à 45,7 pour cent en Allemagne, à 50,3 pour cent aux États-Unis et à la moyenne de 40,8 pour cent pour les pays de l’OCDE. Nous pouvons toutefois faire mieux et devons agir maintenant pour assurer la réussite future du Canada.

Il sera essentiel pour assurer la prospérité du Canada que tous les Canadiens participent au marché du travail et puissent s’adapter aux changements. Il est nécessaire d’examiner la meilleure façon de préparer les jeunes Canadiens pour l’avenir, dans tous les secteurs et avec l’appui du gouvernement.

Recommandations d’Universités Canada

Pour aider nos jeunes à composer avec la nature changeante du travail, nous recommandons :

  • que le gouvernement double ses investissements dans le Programme d’apprentissage intégré au travail pour étudiants afin de mobiliser un plus grand nombre d’employeurs partenaires de divers secteurs et de profiter aux étudiants de toutes les disciplines, et ainsi atteindre la cible de 100 pour cent fixée par la Table ronde;
  • que soit élaborée une stratégie pancanadienne en matière d’éducation internationale visant à faire passer à 25 pour cent en 10 ans la proportion d’étudiants canadiens de niveau postsecondaire qui vivent une expérience d’apprentissage à l’étranger.

Catégorie :  Coop et stages, Études à l’étranger

← Précédent
Répertoire des universités canadiennes – édition 2018
Prochain →
Lauréats canadiens de 2017 de prestigieux prix internationaux en recherche

Publications connexes

Universités Canada