Mémoire prébudgétaire 2021 : Investir dans les universités pour assurer une reprise durable après la pandémie de COVID-19

5 août 2020
Publication
A female researcher wearing a white lab coat and safety goggles sits smiling in a university laboratory.

Depuis le début de l’année, les universités canadiennes sont des partenaires indispensables de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Elles effectuent des travaux de recherche essentiels pour mettre au point un vaccin, fournissent de l’équipement de protection individuelle et des réactifs, réaffectent leurs installations pour aider les intervenants de première ligne, et travaillent auprès des collectivités et des entreprises pour réagir aux répercussions sociales et économiques de la pandémie. En dix jours, elles sont parvenues à effectuer le transfert vers les cours en ligne pour 1,4 million d’apprenants, et elles investissent pour faire en sorte que dès l’automne, tous les étudiants aient accès à un environnement d’apprentissage sûr et de grande qualité, quel que soit le mode de prestation des cours.

Le Canada se dirige vers une reprise après la pandémie de COVID-19. Les universités canadiennes peuvent aider à accroître la capacité du pays à mieux reconstruire en offrant une formation de qualité aux étudiants canadiens et étrangers ainsi que des occasions de perfectionnement ou de recyclage professionnels aux personnes dont l’emploi a été touché par la crise, et en effectuant la recherche et l’innovation dont nous avons besoin pour la reprise économique et sociale. Comme centres régionaux pour l’emploi et l’immigration, les universités peuvent atténuer les diverses répercussions de la pandémie dans l’ensemble du pays. Elles peuvent aussi favoriser une reprise écologique, équitable et juste, conformément aux objectifs de développement durable des Nations Unies, et être une ressource essentielle pour le gouvernement, les entreprises et les collectivités. Mais pour y parvenir, elles doivent être solides.

En ce moment, conscients du fait que la pandémie se poursuivra à l’automne, nous recommandons des investissements dans les quatre domaines clés suivants :

  • Le maintien et le recrutement d’étudiants étrangers
  • Des mesures favorisant l’accès ainsi que le perfectionnement et le recyclage professionnels pour les Canadiens
  • Une infrastructure numérique, écologique et accessible
  • La recherche et la mobilisation des connaissances

Recommandation 1 : 

Faire en sorte que les étudiants étrangers puissent continuer d’étudier au Canada :

  • Renforcer la coordination avec l’ensemble des ministères et investir dans des processus permettant d’accueillir les étudiants étrangers au pays de façon sécuritaire et efficace, étant donné les retombées financières de 21,6 milliards de dollars attribuables aux étudiants étrangers au Canada;
  • compenser les pertes par un transfert fédéral dédié aux universités en raison d’une baisse des inscriptions d’étudiants étrangers;
  • investir dans l’image de marque, le recrutement et le traitement de visas pour appuyer la reprise et les efforts de diversification.

Recommandation 2 :

Investir dans l’accès ainsi que dans le perfectionnement et le recyclage professionnels :

  • Créer un bon de formation non imposable pour les travailleurs touchés par les répercussions économiques de la pandémie, pouvant être utilisé pour une formation de niveau postsecondaire immédiate et de courte durée;
  • améliorer la souplesse et le financement de l’Allocation canadienne pour la formation afin que ce programme réponde adéquatement aux besoins des Canadiens en matière de perfectionnement, de recyclage professionnel et d’apprentissage continu;
  • offrir du financement aux établissements pour leur permettre d’élaborer des programmes de courte durée dans les domaines à forte demande;
  • maintenir les modifications apportées au Programme canadien de prêts aux étudiants jusqu’à la fin de 2021.

Recommandation 3 : 

Investir dans une infrastructure universitaire numérique, écologique et accessible dans le cadre du plan de relance du gouvernement fédéral pour répondre à la COVID-19.

Recommandation 4 :

Investir dans la recherche et l’innovation pour résoudre les problèmes qui préoccupent les Canadiens et assurer la reprise économique et sociale du Canada :

  • Investir des sommes importantes dans la recherche fondamentale pour créer un corps de chercheurs solide et diversifié en mesure de résoudre les problèmes qui préoccupent les Canadiens;
  • permettre aux universités d’exercer un leadership dans le cadre de programmes d’innovation phares comme le Fonds stratégique pour l’innovation, volets 4 et 5 : collaborations et réseaux en R-D, ainsi que de futures initiatives de R-D auprès de l’industrie et des collectivités;
  • favoriser le développement technologique et la formation du talent par l’entremise d’un nouveau fonds dédié à des centres régionaux d’« adoption de l’innovation » où collaborent étroitement les universités et le secteur privé;
  • investir dans un nouveau fonds de mobilisation des connaissances pour tirer parti des idées et de la propriété intellectuelle issues des universités pour la reprise économique et la croissance des collectivités;
  • élargir le programme pilote Lab2Market à l’échelle nationale et fournir un financement stable et centralisé pour appuyer sa croissance.

Catégorie :  Coop et stages, International, Recherche et innovation

 
Prochain →
Répertoire des universités canadiennes – édition 2020

Publications connexes

Universités Canada