Liberal arts to benefit engineering

April 10, 2017
Video

Transcript

Text on screen: [Les sciences sociales au service du génie]

Gilles Patry, president and CEO, Canada Foundation for Innovation:

Dans la formation d’un ingénieur il devrait y avoir un prérequis qui serait une formation en sciences humaines et en sciences sociales dans les humanités par exemple de façon à élargir les horizons de ces étudiants-là avant même qu’ils s’intéressent au génie.

Donc c’est un concept qui peut paraitre peut-être révolutionnaire mais c’est un concept qui existait déjà dans les années soixante alors que plusieurs ingénieurs, surtout au Québec, faisaient le choix d’aller dans les collèges classiques pour obtenir une formation générale d’abord.

Cela a eu le résultat de créer des ingénieurs tout à fait extraordinaires comme Bernard Lamarre, Guy St. Pierre qui ont établi des firmes d’ingénieurs conseil qui ont eu une réputation internationale en grande partie à cause je pense de leur compréhension non seulement des choses, des technologies mais aussi de l’impact que ces technologies-là avaient sur la société.

Gilles Patry, president and CEO of the Canada Foundation for Innovation, highlights the advantages of mutidisciplinary studies in liberal arts and engineering, and discusses the international success of Quebec engineers from the 1960s that attended a classical college before pursuing their studies in engineering.

This video and its transcript are available in French only.

Tagged:  Research and innovation

← Previous
What are you going to do with an arts degree?
Next →
Human-centred innovation

Related videos

Universities Canada