Stephanie_Waterman_innovator

Effectuer de la recherche en océanographie physique

Professeure adjointe d’océanographie physique, Stephanie Waterman a obtenu une bourse de recherche Sloan pour poursuivre ses travaux de recherche dans ce domaine.

Dans le cadre de ses recherches au département des sciences de la Terre, des océans et de l’atmosphère de la University of British Columbia, Mme Waterman combine océanographie observationnelle et théorique dans le but de mieux comprendre comment interagissent les diverses composantes de la circulation océanique fonctionnant à diverses échelles de temps et de longueur. Mme Waterman a déjà pris part à un certain nombre de campagnes d’observation dans l’Atlantique Nord, le Pacifique Nord et les océans de l’hémisphère Sud.

Ses travaux sur l’Arctique s’inscrivent dans le cadre du programme canadien GEOTRACES, initiative destinée à mieux comprendre les processus biochimiques dans l’océan et à améliorer les prévisions concernant sa réaction aux changements à l’échelle planétaire.

Diplômée de la Queen’s University, Mme Waterman est titulaire d’un doctorat en océanographie physique du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et du Woods Hole Oceanographic Institution. Avant de se joindre à la University of British Columbia, en 2014, Mme Waterman a été chercheuse au National Oceanography Centre du Royaume-Uni, au Grantham Institute for Climate Change de l’Imperial College, à Londres, au Climate Change Research Centre ainsi qu’au Centre of Excellence for Climate System Science de l’Australian Research Council.

En savoir plus sur les bourses de recherche Sloan (en anglais)

* Stephanie Waterman est l’une des 24 lauréats d’importants prix internationaux en recherche en 2015 figurant dans la brochure Reconnaissance internationale de l’excellence canadienne : Célébrer les nouveaux lauréats de prix internationaux importants en recherche.

Universités Canada