Christopher J. Honey

Portrait des échelles de temps du cerveau

Christopher J. Honey a obtenu une bourse de recherche Sloan en neurosciences pour les travaux qu’il mène à la University of Toronto afin de comprendre comment le cerveau absorbe l’information sur les plans de l’espace et du temps. « Pendant une conversation, par exemple, nous percevons continuellement non seulement chacun des mots prononcés, mais aussi leur sens au sein d’une phrase plus longue, puis le sens de chacune de ces phrases dans le contexte de la discussion », explique M. Honey.

De récentes études suggèrent que les zones du cerveau sont organisées selon une hiérarchie fondée sur le moment où elles traitent l’information. Au premier niveau, le cerveau retient l’information sensorielle, comme l’acoustique des mots, sur une courte période. Au niveau supérieur, il conserve les renseignements plus abstraits pendant plusieurs secondes et minutes. Dans le cadre de sa recherche sur les échelles de temps du cerveau, M. Honey a étudié la façon dont les gens donnent un sens à la structure temporelle des vidéoclips et des romans illustrés. Il a remarqué que bon nombre des zones cérébrales associées à une longue échelle de temps et mettant l’information en commun au bout de quelques minutes semblent fortement liées les unes aux autres par des « autoroutes » de fibres.

M. honey a obtenu son doctorat en 2009 à l’Université de l’Indiana et effectué sa recherche postdoctorale à l’Université Princeton. Il a fait partie du département de psychologie de la University of Toronto de 2014 à 2016. Il est actuellement professeur adjoint au département des sciences psychologiques et cérébrales de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, aux États-Unis.

En savoir plus sur les bourses de recherche Sloan  (en anglais)

*Christopher J. Honey est l’un des 12 lauréats d’importants prix internationaux de recherche en 2016 figurant dans la brochure Reconnaissance internationale de l’excellence canadienne : Lauréats canadiens de 2016 de prestigieux prix internationaux en recherche.

Universités Canada