Kendrick Smith

Avancées astronomiques en physique fondamentale

Kendrick Smith est l’un des trois universitaires lauréats du prix New Horizons en physique « pour la mise au point de techniques novatrices d’extraction de la physique fondamentale à partir de données astronomiques ». M. Smith est titulaire de la chaire Daniel Family P. James E. Peebles en physique théorique à l’Institut Périmètre de physique théorique à Waterloo.

M. Smith, un cosmologiste féru de données, combine la physique théorique, la phénoménologie, la physique informatique, les statistiques et l’analyse de données. Il a pris part à plusieurs projets d’envergure, dont celui sur le rayonnement fossile. On dit parfois de cette lumière qu’elle est la plus ancienne de l’univers. En effet, M. Smith est bien connu pour ses analyses de données et ses travaux en phénoménologie qui ont mené à la première détection de l’effet lenticulaire gravitationnel dans le rayonnement fossile. Il participe depuis quelque temps à une expérience canadienne de cartographie de l’intensité de l’hydrogène, la CHIME (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment). Ce nouveau projet de radiotélescope en Colombie-Britannique a pour objectif de mesurer les signaux radio célestes avec plus de sensibilité que tous les autres relevés de l’intégralité du ciel.

Après avoir obtenu son doctorat en mathématique pure à l’Université du Michigan en 2000, M. Smith a travaillé comme développeur de logiciels. Son intérêt pour la physique et la lecture de manuels spécialisés sur le sujet l’ont toutefois amené à obtenu un autre diplôme en 2007 : un doctorat en cosmologie de l’univers primitif à l’Université de Chicago. Il a ensuite mené des travaux de recherche postdoctorale à l’Université de Cambridge et à l’Université de Princeton avant de se joindre au corps professoral de l’Institut Périmètre.

Entre autres honneurs, M. Smith a été nommé boursier dans le programme Extrême univers et gravité de l’Institut canadien de recherches avancées en 2019. Avec les autres membres de l’équipe de la sonde Wilkinson de l’anisotropie du rayonnement fossile, il a remporté le Prix du progrès scientifique en physique fondamentale en 2018 et le prix Gruber de la cosmologie en 2012.

En savoir plus sur le prix New Horizons en physique

*Le prix New Horizons en physique est décerné par la Breakthrough Prize Foundation à de jeunes chercheurs prometteurs qui ont déjà d’importants travaux à leur actif. Jusqu’à trois prix d’une valeur de 100000 $ sont décernés chaque année. Le prix est financé par une subvention de la Milner Foundation.

 

Universities Canada